Accueil

MAJ : 21/06/18 : Comme annoncé, je suis en mesure aujourd’hui de vous annoncer que le projet va pouvoir démarrer sur le terrain et ce via 2 associations:

  • La première, qui vient d’être créée, est BEparticipation ASBL, la plateforme belge pour la participation citoyenne. Nous avons réussi à obtenir des locaux sur Bxl. Mais tout est encore à faire maintenant pour obtenir les ressources nous permettant de concrétiser nos idées.
  • La seconde, est une asbl existante, qui a décidé d’agrandir son champ d’action, notamment dans le domaine de la santé/bien-être et pour laquelle je travaille bénévolement. Il s’agit de PREMISSE -Question & Alternatives – Erreurs Médicales ASBL, (abrégé : PREMISSE ASBL). Ici aussi, nous sommes à la recherche de ressources financières pour concrétiser les projets.

Via ces 2 associations, il sera donc possible de créer des projets autour des problèmes liés au bien-être, mais pas que, et de le faire via un travail social de qualité. Je communiquerai les données de ces associations dès que les derniers petits détails seront réglés.

 

 

Bienvenue sur le site de Work For Utopia!

Work For Utopia est (actuellement) une plate-forme visant à récolter des témoignages sur les conditions de travail et sur la vie avec des troubles mentaux liés ou non au travail.  Cette plate-forme a 3 objectifs principaux:

1. Faire apparaître,sans tabou, via les témoignages, les conditions réelles de travail, avec un intérêt plus particulier sur les CPAS, et l’impact qu’elles ont sur les travailleurs et travailleuses.  Des pistes d’amélioration, basées sur le terrain, pourront ainsi être suggérées pour améliorer la situation.

2. Remettre le travail social au centre du travail en CPAS. Depuis maintes années déjà, les professionnel-le-s du secteur s’interrogent si le travail social est encore présent en CPAS. Il est donc grand temps d’agir dans l’intérêt des professionnel-le-s, mais aussi de la population qui bénéficie de ce travail.

3. Entamer un dialogue autour des problèmes d’anxiété, de dépression, burn-out, bore-out et brown-out. Ces problèmes sont méconnus, mal interprétés, peu anticipés, etc. De plus, les personnes qui en souffrent font régulièrement l’objet de stigmatisation. Il est donc important d’informer le grand public et le monde du travail sur ces problèmes pour prévenir au maximum ces troubles et mieux épauler les personnes touchées.

Si ce projet rencontre un certain succès, j’espère, d’une part, pouvoir développer des activités de terrain et, d’autre part, pouvoir également agir pour d’autres services publics, voire aussi les entreprises privées.

Je vous remercie de votre soutien et de votre contribution à cette plate-forme.

Quentin

Publicités